Pousse-mains

Le pousse-mains (Tui Shou) sont la porte d’entrée pour que les étudiants expérimentent et apprennent le coté martial du Tai chi (內家 nèijiā): Les effets de levier, les réflexes, la sensibilité, la synchronisation, la coordination et le positionnement. Le pousse-mains forcent le pratiquant à désapprendre les habitudes de résistance et de réactions profondément ancrées. Le corps est entraîné depuis sa tendre enfance à repousser et à résister quand une force vient en contact avec lui. Dans la pratique du pousse-mains, le pratiquant doit apprendre à accueillir cette force opposée et à la contrôler en la retournant à l’adversaire selon des techniques ou à l’esquiver. La pratique avec un partenaire permet d’expérimenter les fondements même de cette technique: ting jing (écoute) la sensibilité de percevoir la force et la direction de l’énergie de l’adversaire.

La pratique du pousse-mains est une entente de respect entre étudiants où chacun permet à l’autre d’apprendre en permettant à son partenaire d’évoluer, étape par étape et a son propre rythme selon sa sensibilité. De cette façon on évite les blessures dû à une utilisation trop grande de la force. Ainsi les pratiquants assimilent les principes de base et perfectionnent leurs actions défensives et offensives, telles que : générer, coordonner, fournir de l’énergie et neutraliser l’autre de façon sécuritaire.

La poussée des mains est utilisée pour initier les étudiants aux principes de ce qui est connu comme les « huit portes et cinq étapes », huit applications différentes de levier avec les bras et accompagnés de jeu de jambes dans une gamme de mouvement, destinés à permettre aux étudiants de se défendre calmement et avec compétence en cas d’attaque.

Aussi connu comme les « 13 mouvements originaux de Tai Chi », une posture exprimant chacun de ces aspects se trouve dans tous les styles de Tai Chi.

 

Les quatres (4)  éléments de base de Tung Ying-chieh sont:
Extrait du Livre Rouge

Zhan –– Coller/toucher
Zhan est « coller » à son adversaire comme de la colle. Quand le contact est fait, essayez de ne plus le perdre. Cela vous permettra de toujours savoir ou est votre adversaire. Ayez toujours la sensation de savoir où est votre adversaire, même si vous n’êtes pas en contact avec lui. L’énergie ne peut être trop forte ou trop faible quand on colle.

Nian – Collant/poisseux
Zhan et Nian on des significations similaires, mais ne sont pas pareils. Par exemple, si un adversaire essaie de vous coller (Zhan) et vous de coller à lui, vous ne devriez pas être capable de coller ensemble à moins que les deux parties ne veulent bien le faire.Vous êtes vraiment collé quand vous utilisez Zhan et Nian ensemble. Vous ne pouvez applaudir d’une seule main.

Lian – Continu
Des mouvements continus, des attaques continues, des énergies continues. Tout est lié et intact. Ne donnez jamais à votre adversaire un espace de repos.

Sui – suivre
Sui c’est suivre votre adversaire. Allez avec lui, mais ne paniquez pas. Quand il vient à vous continuellement, relaxez-vous et suivez. Quand il fait un mouvement, vous faites un mouvement. S’il fait plusieurs mouvements, défendez-vous sans paniquer et suivez avec une attaque.

Dans « la Poussée des Mains », si vous êtes « Zhan », je suis « Nian ».
Si vous êtes « Lian », alors je suis « Sui ».
Si ces 4 énergies sont pratiquées, alors d’autres énergies comme l’écoute et le contrôle vont aussi être développées.
Sans maîtriser ces 4 énergies de base, les autres énergies ne peuvent être comprises.
Un arbre ne peut pousser que si une graine est plantée, arrosée et nourrie.

 

Poème de Tung Ying-chieh
Extrait du Livre Rouge

Pour développer la bonne énergie
Quand vous poussez, poussez les racines
Quand vous poussez en avant, visez plus loin que vos yeux peuvent voir
Quand vous poussez vers le haut, visez le toit à travers le plafond
Quand vous poussez vers le bas, visez trois pieds en profondeur dans le sol
Quand vous utilisez le Faijing, c’est comme de la dynamite
Quand vous êtes enraciné, soyez lourd comme une montagne
Quand vous êtes léger, soyez comme une plume
Quand vous tournez, soyez aussi libre qu’une roue
Quand vous bougez rapidement, soyez plus rapide qu’un clignement d’oeil

Contact Us

We're not around right now. But you can send us an email and we'll get back to you, asap.

0

Start typing and press Enter to search